L’alcool rend intelligent. Ou pas. – 04/11/2016


 

La semaine dernière, si vous vous souvenez bien, on a jasé d’Halloween. Je sais pas comment votre weekend s’est déroulé, peut-être que vous avez fêté allègrement vendredi ou samedi soir et que vous vous en êtes ressenti le dimanche matin… Si c’est le cas, peut-être êtes-vous tombé sur cette étude, qui date d’il y a quelques années mais qui circule à nouveau sur les réseaux sociaux depuis cet été et que vous avez été rassuré par ses conclusions. Je vous parle d’une étude de la London School of Economics qui conclut que les gens intelligents consommeraient plus d’alcool que la moyenne.

 

Avant que vous partagiez à tous vos amis Facebook un statut comique faisant le lien entre votre consommation d’alcool et votre intelligence supérieure, on va décortiquer ensemble les conclusions de cette étude.

 

Faut dire d’abord que c’est pas la première fois qu’on étudie le lien entre la consommation d’alcool et l’intelligence. Je sais pas comment on en est arrivé à se demander si les deux étaient liés mais force est d’admettre qu’il y a là quelque chose d’intéressant puisqu’en faisant une recherche rapide sur le Web, on tombe sur des dizaines d’études portant sur le sujet.

 

Pour ce qui est de l’étude dont je viens de vous parler, elle est intéressante entre autres parce qu’elle s’est déroulée sur près de 40 ans. On a donc suivi une seule et même cohorte d’à peu près 10 000 personnes nées dans la même semaine, en 1970, jusqu’à tout récemment. Ce qu’on voulait voir en fait, c’était si la probabilité de consommer de l’alcool de façon abusive varie en fonction du niveau d’éducation d’un individu.

 

La conclusion à laquelle sont arrivés les chercheurs est que plus un individu atteint un haut niveau d’éducation, plus il est susceptible de consommer de l’alcool de façon abusive. Fait peut-être étonnant, la tendance est particulièrement marquée chez les femmes.

 

Je fais ici une première remarque: l’étude spécifie bien que c’est le niveau d’éducation qui est lié à la consommation abusive d’alcool, et non pas l’intelligence. Ça fait des statuts Facebook un peu plus plates.

 

Pourquoi donc est-ce que les gens plus éduqués auraient tendance à consommer plus d’alcool? Les chercheurs avancent quelques hypothèses, qui, je vais encore vous décevoir, n’ont pas grand chose à voir avec l’intelligence.

 

Une première explication possible concerne le contexte social. Autrement dit, ce serait les circonstances sociales qui viennent avec de longues études qui favoriseraient une consommation excessive d’alcool. Parmi les exemples cités dans l’article, on note que les diplômés occupant des postes prestigieux ont une vie sociale plus active que la moyenne. Ils vont souvent se retrouver dans des évènements où la consommation d’alcool est normalisée, voire encouragée.

 

Du côté des femmes, les auteurs avancent qu’étant donné que celles qui entreprennent de longues études reportent généralement à plus tard leur projet de devenir maman, elles peuvent se consacrer plus longtemps que leurs consoeurs à entretenir leur cercle social et à participer à divers évènements où, évidemment, elles consomment de l’alcool. On note aussi que certaines d’entre elles, suite à leurs études, évoluent dans des milieux majoritairement masculins, où la consommation d’alcool est peut-être plus répandue que dans d’autres domaines.

 

Un autre facteur à considérer concerne l’argent. En effet, les gens qui complètent des études universitaires ont généralement des emplois bien rémunérés qui leur permettent, s’ils le veulent bien, de garnir leur cellier ben comme il faut et de sortir au restaurant régulièrement avec des amis ou des collègues.

 

Ce que les auteurs soulignent pour terminer leur étude, et c’est un fait intéressant à noter, c’est que, de façon générale, un niveau d’éducation supérieur à la moyenne est lié à des habitudes de vie plus saines que la moyenne. La consommation d’alcool abusive semble être le seul comportement lié aux habitudes de vie, si on veut, qui n’est pas affecté positivement par le niveau d’éducation d’un individu.

 

En terminant, même si on peut s’amuser des conclusions de cette étude, il faut quand même se souvenir qu’une consommation abusive d’alcool peut mener à de sérieux problèmes de santé. De toute façon, on a maintenant établi que boire plus ne vous rendra pas plus intelligent.

 


À propos L'énervée

Drama queen anxieuse un peu bougonneuse qui étudie en psycho (classique) et qui aime ben rire de ses travers. Aimerait se réincarner en chat (pour fouèrrer pis manger) et avoir accès à la plus grosse réserve de laine au monde (parce que tricoter, ça la calme). Possède une quantité inquiétante de journaux intimes remplis. Est passée par une phase gothique à l’adolescence. Est un être humain décent. À pense, en téka.

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *